• Clara Wieck (future Schumann): Concerto pour piano op.7.

    En première version il s'agissait d'une fantaisie pour piano et orchestre, laquelle elle composa 3 mois avant son treizième anniversaire... Il s'agit du final. Par la suite, Robert Schumann, qui devait devenir son époux, lui conseilla d'y adjoindre un premier et un second mouvement. Clara Wieck était à l'évidence déjà amoureuse de Robert Schumann, en témoigne le second mouvement qui est un duo entre le piano et le violoncelle. De façon curieusement symbolique, il se passera la même chose pour le concerto de Robert Schumann, mais de façon symétrique: chez lui, c'est le premier mouvement qui était à l'origine une fantaisie pour piano et orchestre, et c'est Clara qui lui conseillera d'y adjoindre une andante et un final... 

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Avril 2013 à 08:29
    Hanna 2

    Un merveilleux moment. J'ai découvert la compositrice Clara Wieck. A ma grande honte, je ne la connaissais que comme épouse de Schuman et savait, comme on l'écrit souvent, qu'elle avait "un certain talent". En fait, un immense talent.

    Merci

    2
    fatimatargino@gmail.
    Vendredi 8 Août 2014 à 14:20

    Linda e super, hiper talentosa, só como Clara Wieck.!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :